Le e-voting, remède à l’abstention ?

Le e-voting, remède à l’abstention ?

Le e-voting, remède à l’abstention ?

Le e-voting, remède à l’abstention ?

La discussion

Le e-voting serait-il la solution miracle pour lutter contre l’abstention, en particulier des plus jeunes ? Il semble en effet logique qu’en facilitant le processus, la participation augmente. Pourtant, cette modalité de vote n’est toujours pas mise en place, ce qui a fait réagir la communauté yoomaneo.

Le e-voting, une nécessité démocratique ?

Le e-voting permet aux citoyens de voter en ligne. Ce système de vote dématérialisé à comptage automatisé est déjà utilisé par les français vivant à l’étranger. Selon de nombreux membres yoomaneo, ce fonctionnement devrait s’étendre à l’ensemble de la population française.

Je pense que cela diminuerait l’abstention […] – Maissane25

C’est une nécessité démocratique […] – Cihad

Y a t il des partis que la situation actuelle favorise ? – YJA

D’après une étude de l’Insee de 2017, la moitié des jeunes entre 25 et 29 ans était mal-inscrits sur les listes électorales. Le vote électronique pourrait aider à motiver cette tranche d’âge hyper-connectée qui n’a pas le réflexe ou l’envie de se déplacer. Ce système de vote serait ainsi plus représentatif de la population et par conséquent, plus démocratique.

Je ne comprends pas pourquoi cela n’est pas fait depuis longtemps. Il serait si simple à mettre en place et cela rendrait les élections beaucoup plus représentative de la population, cela donnerait envie aux jeunes de voter. – Ludo

Certains membres en faveur du e-voting rappellent que ce système existe déjà et fonctionne dans d’autres contextes. En Estonie par exemple, il est possible de voter depuis son téléphone à condition d’avoir une carte sim à son nom. En 2019, plus de 40% des votes aux législatives ont ainsi été effectués dans ce « paradis du e-vote » !

Je serais pour, cela est déjà pratiqué dans les entreprises pour les élections professionnelles. […] – mamymary

Je pense que ça devrait être généralisé comme beaucoup d’autres pays. Et oui ça éviterait beaucoup d’absentéisme. – Zakarya

Le e-voting : moins contraignant, mais également moins contaminant !

Si se déplacer jusqu’aux urnes peut vite être contraignant – surtout si vous êtes en vacances ou en déplacement professionnel, voter en ligne permet également de réduire les risques de contamination, particulièrement en période de Covid.

Pas de nid à covid par ce biais – YJA

A distance, c’est mieux pour [éviter] la contamination […] – Djams

Le système de e-voting est doublement efficace puisqu’il optimise le temps de vote et de dépouillage grâce au calcul automatisé des résultats. Ce temps peut être utilisé pour découvrir les programmes, aisément accessibles sur le net. De plus, au moment de voter, vous n’avez pas derrière l’isoloir une queue de citoyens vous pressant de prendre rapidement une décision.

Oui oui oui […] du temps pour la réflexion dans l’isoloir, des mines d’ informations sur les programmes sous les doigts , du temps gagné et sans aucun doute des électeurs plus nombreux ! – YJA

Alors…

[…] Pourquoi attendons-nous ? – YJA

À la lecture de toutes les réponses, conjuguées à mon propre avis (on ne peut plus favorable) sur la question, je me demande du coup pourquoi cela n’est-il pas mis en place ? Quels sont les freins ? Y a-t-il des enjeux politiques à mettre en place ce médium de vote ? Des problématiques de confidentialité ? Ou des peurs trop grandes de hack ou problèmes techniques ? – Zoé

Le e-voting : un système de vote risqué

Le vote en ligne induit des conséquences compliquées à résoudre : en effet, comment s’assurer du secret du vote sans isoloir ? Voter en deux fois, en confirmant son premier résultat ? Voter en activant sa caméra qui bloquera le choix du votant si elle détecte une autre présence via l’objectif ? Le vote papier résout sans doute plus aisément ce problème. Le e-voting n’est pas non plus à l’abri d’un hacking ou d’un simple problème technique.

[…] Il faudrait pouvoir sécuriser un maximum cette opération – Nicolange

La démocratie ne se conjugue pas toujours à la technologie 

Une récente étude belge a conclu que le vote par internet ne fait pas automatiquement augmenter la participation. Le problème du taux élevé d’absentéisme qui, rappelons-le, s’élevait à 82% chez les 18-35 ans aux dernières élections régionales (l’un des plus forts de la Vème république !) semble ailleurs. Dans une défiance vis-à-vis des options politiques ?

Pourquoi attendons nous aussi pour prendre en compte les votes blancs ? – YJA

Le vote par internet serait certainement un atout pour augmenter le taux de participation mais pas que; Au delà du fait que les électeurs devraient avoir totalement confiance dans le système, il risque de ne pas forcément ramené la frange des abstentionnistes actuels qui considèrent que cela ne sert à rien ou qui ne se retrouvent pas avec le système politique actuel; seul une évolution de la 5° avec le vote blanc et la proportionnelle pourraient potentiellement donner de la légitimité aux élections – Robin135

Oui excellente idée. Néanmoins le meilleur moyen de faire voter les gens est que cela soit obligatoire avec évidemment la prise en compte du vote blanc. Ceci existe en Belgique – Eloracsaplan

Pour augmenter le taux de participation, il faut légitimer les résultats. Comptabiliser le vote blanc est une proposition qui revient par conséquent souvent dans les commentaires yoomaneo.

Sur le plan pédagogique, l’actualité politique doit également être plus accessible. Pour impliquer les jeunes et les inciter à aller voter, il est essentiel de communiquer sur les supports digitaux appropriés : en attendant le e-vote, commençons par la e-com !

Tinder et l’ONG française « A voté » l’ont compris et ont fait le pari de s’associer à travers une campagne de communication singulière du 17 février au 8 avril 2022. Le slogan : « Si tu dates en bas de chez toi… Alors vote en bas de chez toi ! »

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FR