Ensemencer les nuages pour faire tomber la pluie

Ensemencer les nuages pour faire tomber la pluie

Ensemencer les nuages pour faire tomber la pluie

Au Mexique on ensemence des nuages

De nombreux pays proies à une grande sécheresse

On le sait, on le dit, on le répète, notre planète subit un réchauffement climatique mondial conduisant à des épisodes de sécheresse de plus en plus fréquent dans de nombreux pays (Chili, Inde, Australie, Etat Unis, France, Russie…).

L’ONU alerte en ce début d’année sur les importantes pénuries d’eau dans le monde entier, et nous ne pouvons que nous effrayer des violents incendies qui parcourent le monde, réveillés par ces vagues de chaleur.

Dans ce climat, l’eau devient une ressource rare et convoitée et de nouvelles idées émergent pour provoquer la pluie et inverser de telles tendances.

Une solution innovante ? L’ensemencement des nuages

Le Mexique, dans une situation de sécheresse alarmante depuis ce début d’année, a décidé de mettre en œuvre une solution reposant sur l’ensemencement de ses nuages.

L’ensemencement des nuages est une méthode cherchant à modifier la météo pour provoquer des précipitations à un lieu donné, à partir de nuages existants.

Il existe plusieurs méthodes d’ensemencement mais la plus courante consiste à injecter des substances chimiques dans les nuages. Les principales substances utilisées sont des aérosols, des cristaux de glace, ou de l’iodure d’argent. Ces injections permettent d’intervenir dans les processus de transformation de l’eau au sein du nuage (vapeur, liquide, glace) et pourraient ainsi provoquer des chutes de neige, des précipitations, ou lutter contre la grêle.

L’injection de particules dans les nuages peut se faire par voie terrestre, via des canons vaporisant les substances vers les nuages, ou par voie aérienne avec des avions déversant les particules au-dessus des nuages.

Une technique controversée

Cette technique d’ensemencement ne date pas d’hier et a été introduite dans les années 1950 afin de lutter contre des vagues de sècheresse aux Etat Unis. Elle a été utilisée plus d’une centaine de fois au total dans des pays variés, majoritairement dans l’objectif d’éviter la grêle ou d’en réduire les dégâts.

Toutefois, aujourd’hui, aucune étude ne prouve que cette technique est efficace dans l’optique d’augmenter les précipitations. Bien que des scientifiques mexicains aient supervisé une étude longue de 22 ans sur ce sujet, leurs résultats ne permettent pas d’affirmer ou d’infirmer l’impact de l’ensemencement de nuage sur les précipitation.

Au-delà de l’efficacité controversée de cette technique, l’injection de substances chimiques dans notre atmosphère fait froncer quelques sourcils. Si certains scientifiques soutiennent que ces quantités sont trop infimes pour impacter l’environnement et la santé, la question de l’impact de l’iodure d’argent sur notre écosystème reste ouverte, interrogeant la nocivité de cette technique d’ensemencement.

C’est vrai que l’atmosphère n’est pas encore assez polluée… allons-y gaiement. – Yob

Les membres de la communauté d’innovation en ligne Yoomaneo sont unanimes, partageant crainte et scepticisme, ils rappellent avant tout la nécessité de mettre en œuvre de réelles études avant de se lancer dans des projets d’une telle ampleur

L’idée est sans doute intéressante. Malgré tout, il semble indispensable de s’assurer en amont de la non nocivité de ce processus pour la faune et la flore qui se trouve sous ces nuages ensemencés. Que devient l’iodure d’argent, comment le retrouve-t-on dans le sol, dans les plantes ainsi arrosées ? Et comment s’assure-t-on que si des résidus sont ingérés, ils sont sans conséquence à long terme pour l’être humain et les animaux ? A titre expérimental, il faut sans doute essayer mais de là à l’appliquer à grande échelle, il faut de nombreuses études d’impact sérieuses avant de laisser faire ce genre de choses. – egal

Peut-être que cette nouvelle expérimentation lancée au mois de juillet par le Mexique nous permettra de dresser de nouvelles conclusions sur cette technique controversée ?

Merci à Djams, egal, Jean38820 et Yob pour leur participation ! 

Si vous aussi vous souhaitez donner votre avis sur ce sujet, contribuer aux articles yoomaneo ou poster vos propres discussions, rendez vous sur la communauté !

Un article rédigé par Zoé.

Les autres discussions yoomaneo