Les villes sont-elles sexistes ?

Les villes sont-elles sexistes ? Les villes sont-elles sexistes ?

En France, d’après l’association Osez le féminisme !, seulement 6 % des noms de rues sont féminisés. Le débat peut sembler futile puisque les passants ne sont pas attentifs aux noms de rues. Nous les regardons inconsciemment. Sauf que la force de l’inconscient, justement, n’est peut-être pas à négliger.

 

Les noms de ville, témoins de l’histoire

Les noms des rues  sont plus que de simples indicateurs pour se repérer dans un territoire, ils agissent également comme témoins de l’Histoire et véhiculent les valeurs d’une ville. Les dénominations de voies publiques sont conçues comme un moyen d’illustrer une vision particulière de notre société. Par exemple, Paris est la ville où le nombre de rues portant le nom d’un soldat est le plus important au monde : cela illustre le passé combatif et courageux de la cité. En Allemagne, ce sont les philosophes et les compositeurs qui sont valorisés. Effacer les femmes de l’environnement urbain en leur rendant hommage dans un pourcentage minime de nos rues, c’est donc perpétuer un certain nombre de stéréotypes patriarcaux, c’est les cantonner à un espace domestique et nier leur importance dans la vie publique et dans l’histoire du pays. 

Un aménagement urbain plus égalitaire

Pourtant, imaginer un aménagement urbain plus égalitaire est possible ! Les membres de la communauté yoomaneo n’ont pas hésité à partager leurs idées.

Organiser l’espace urbain dans une perspective féministe passe par les noms de rues mais pas uniquement. Comme le souligne Robin135, pour donner confiance aux femmes dans l’espace public.

 

Il faut plus de noms de rues portant des noms de femmes célèbres ou méritantes, c’est symbolique mais ce n’est pas celui qui changera forcément la donne. Aussi beaucoup plus de sécurité, pas tant sur l’ajout d’éclairage mais avec une vraie politique de sécurisation (vidéoprotection, plus de présence policière, pénalisation plus rigoureuse de comportements sexistes inacceptables…). Il faudrait plus de propreté également […] peut-être en installant plus de toilettes publiques.

 

Il conclut sa proposition en ajoutant qu’il faudrait éduquer les citoyens sur ce type de sujet. 

 

Djams est du même avis puisqu’il propose également davantage de caméras de surveillance et plus de noms de rue de femmes célèbres. Il ajoute qu’en mettant en place un service de taxi avec des chauffeurs de sexe féminin, les déplacements dans la ville seront également plus sécurisés. 

 

Un échange de commentaires entre Mee et Majoub souligne l’importance des icônes dans le paysage urbain, à savoir plus de statues qui représentent des femmes et plus de personnages féminins sur les panneaux signalétiques. 

 

Que pensez-vous de ces idées ? En avez-vous d’autres ? 

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Quel message envoyer aux extra-terrestres ?

Quel message envoyer aux extra-terrestres ?

Quel message envoyer aux extra-terrestres ?

Quel message envoyer aux extra-terrestres ?

En ce moment, des scientifiques cherchent à envoyer un nouveau message au bout de l’univers. Alors c’est sur… La communauté d’innovation rebondi sur le sujet !

Baz, fidèle membre de la communauté yoomaneo à la curiosité insatiable, s’est posé la question suivante : quel message envoyer aux extraterrestres ? 

Une idée loin d’être récente

Messages écrits, appels radio, ondes, jeux de lumières, musiques… La plus connue est sans doute la plaque en or fixée à la sonde Pioneer 10 en 1972, et le message radio d’Arecibo lancé en 1974. Depuis, les tentatives de communications avec les extraterrestres persistent et se multiplient, allant de pair avec les progrès technologiques.  

Une proposition pour une nouvelle version du message d’Arecibo sera d’ailleurs prochainement diffusée le 4 octobre 2022, depuis le Royaume-Uni. Cette missive partira en direction du système planétaire TRAPPIST-1, composé d’au moins sept planètes et situé à un peu moins de 40 années-lumière de la Terre.

Cette nouvelle “bouteille à la mer étoilée” sera constituée de données scientifiques mais également d’extraits musicaux produits en Ouzbékistan et qui alertent sur l’assèchement de la mer d’Aral. 

L’idée du message démontre une inquiétude liée au sort de notre planète et fait écho aux réponses des membres yoomaneo, sensibles aux enjeux environnementaux actuels.

SOS, l’humanité va bientôt s’auto-détruire, donnez-nous un remède – Jean 38320

Aidez-nous ! – Mee

 Toutefois, ces messages éco-anxieux sont également pleins d’espoir puisqu’ils imaginent les extraterrestres comme des êtres à la fois pacifistes et capables d’agir pour empêcher un probable apocalypse. Tout le monde ne partage pas la vision de l’extraterrestre sauveur sur yoomaneo. D’autres membres, plus sceptiques quant à la gentillesse présumée des aliens, souhaitent assurer une possible relation amicale, en leur présentant notre fonctionnement tout en s’intéressant au leur. 

Si nous voulions assurer du mieux possible une relation amicale, il serait utile d’adresser des messages rassurants […] – Robin 135

[…] présenter notre planète tout en étant ouverts à la leur ! – Novama

 

Penser le fond et la forme

Si le contenu du message est important, la forme est tout aussi essentielle. Une membre le souligne d’ailleurs, et propose une communication qui ferait appel aux sens : 

 

[…] peut-être qu’un objet physique est le plus sûr, même si moins facile à envoyer. […] dessin, toucher… une petite boîte avec de l’eau et une plante ? – Zoe

 

Mais notre représentation des objets ne viendra-t-elle pas brouiller le message ? Et si nous cherchions à transmettre un message de paix mais c’est l’inverse qui sera interprété ? 

Si ce risque existe, le véritable défi à relever, comme le souligne Robin 135, est de parvenir à entrer en contact avec les aliens. En effet, pour le moment, nos appels les plus perfectionnés sont restés sans réponse. Ce silence n’empêche pas les scientifiques de persister puisque nous continuons à envoyer des messages exprimant nos inquiétudes et nos espoirs. 

Avant de partager votre opinion sur yoomaneo, nous vous recommandons de visionner cette vidéo tedx sur le sujet !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Elon Musk rachète Twitter, quel futur imaginer au réseau social ?

Elon Musk rachète Twitter, quel futur imaginer au réseau social ?

Elon Musk rachète Twitter, quel futur imaginer au réseau social ?

Elon Musk rachète Twitter, quel futur imaginer au réseau social ?

C’est une discussion d’actualité qui est publiée sur la communauté d’innovation :

 » Elon Musk vient de racheter le réseau social Twitter pour la coquette somme de 43 milliards de dollars.
Son objectif principal est de « réinstaurer la liberté d’expression » sur le réseau.
On ne parlera plus de censure, notre compte ne pourra plus être suspendu et tous les propos et opinions trouveront leur place.

Qu’en pensez-vous ? Vous y êtes plutôt favorable ou défavorable ?

Quelles nouvelles opportunités peuvent émerger de ce rachat ?
Quelles pires dérives imaginer ? « 

Certain membres de la communauté y sont clairement défavorables. En jeu : un réseau social qui se tranforme en véritable défouloir.

Je ne suis pas favorable, j’utilise principalement Facebook qui censure lorsque certains propos sont haineux ou autres, et je trouve cela très bien. Malgré cela il y a encore des publications qui me choquent, parfois elles ne restent pas longtemps en ligne d’ailleurs ! et je trouve que les réseaux sociaux sont souvent un défouloir par écrans interposés. – Mamymary 

D’autres membres de la communauté témoignent avec un avis plus tempéré : entre liberté d’expression et censure à tout va, il faut choisir.

Les réseaux sociaux en Europe seront soumis à cette nouvelle réglementation DSA et tout Elon Musk qu’il est, il a d’ailleurs acté rapidement que Twitter respecterait la loi en vigueur par pays. Après n’est-il pas préférable d’avoir une liberté d’expression juste cadrée mais avec les risques de dérapages que l’on connait, qu’une surveillance et censure étatique. L’équilibre n’est pas aisé mais cette réglementation Européenne va dans le bons sens; – Robin135

Et vous, qu’en pensez-vous ? Venez nous donner votre avis sur yoomaneo et soumettre de nouvelles idées de discussion afin d’échanger autour d’innovations en tout genre avec la communauté !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Que penser de l’hypnose comme alternative à l’anesthésie générale ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Sarco : un sarcophage moderne pour permettre le « suicide rationnel »

Sarco : un sarcophage moderne pour permettre le « suicide rationnel »

Sarco : un sarcophage moderne pour permettre le « suicide rationnel »

Sarco : un sarcophage moderne pour permettre le « suicide rationnel »

Inventé par l’australien Philip Nitschke, « il s’agit d’une capsule imprimée en 3D, activée de l’intérieur par la personne qui a l’intention de mourir. […] Mourir ne devrait pas être quelque chose qu’on fait secrètement dans une pièce cachée » précise l’inventeur.

Cette machine à mourir permet de partir sans douleur, en quelques 30 secondes.
Un projet qui plaît à la suisse, déjà dotée d’un secteur assistance au suicide.

Que pensez-vous d’une telle machine ? Et des questions qu’elle suscite ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Et si on pouvait choisir le sexe de notre enfant ?

Métaverse : que va-t-on trouver dans ce monde virtuel du futur ?

« E-suicide » : Avez-vous déjà pensé à disparaitre des réseaux ? D’internet ? Pourquoi ?

« E-suicide » : Avez-vous déjà pensé à disparaitre des réseaux ? D’internet ? Pourquoi ?

« E-suicide » : Avez-vous déjà pensé à disparaitre des réseaux ? D’internet ? Pourquoi ?

« E-suicide » : Avez-vous déjà pensé à disparaitre des réseaux ? D’internet ? Pourquoi ?

Entre les dilemmes de confidentialité de nos données, le temps perdu et la réalité « factice » offerte par les réseaux sociaux, avez-vous déjà pensé à en sortir complètement ? A quitter Facebook, Instagram, twitter, LinkedIn… ?

Et si oui, pourquoi ? Y êtes-vous parvenu ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

S’implanter son pass sanitaire dans le creux de la main, la nouvelle mode séduisante de la Suède

S’implanter son pass sanitaire dans le creux de la main, la nouvelle mode séduisante de la Suède

S’implanter son pass sanitaire dans le creux de la main, la nouvelle mode séduisante de la Suède

S’implanter son pass sanitaire dans le creux de la main, la nouvelle mode séduisante de la Suède

Les suédois ouvrent le bal du biohacking en proposant de se faire implanter son pass sanitaire dans le bras ou sous la main. De la taille d’un grain de riz, cette petite puce fonctionne sans batterie et sans signal et ne s’active qu’en présence de capteurs.

Qu’en pensez-vous ? Seriez près à tester ce genre de nouvelle technologie ?

________
Une innovation de l’entreprise : DSruptive Subdermals

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Tourisme spatial, vous embarquez ?

fr_FR